FINAL FANTASY GENERATION


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 les personnages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

votre personnage preferé
Djidane Tribal
41%
 41% [ 7 ]
Bibi Orunitia
29%
 29% [ 5 ]
Dagga
0%
 0% [ 0 ]
Edwart Adelbert Steiner
6%
 6% [ 1 ]
Freyja Crescent
6%
 6% [ 1 ]
Kweena Quen
0%
 0% [ 0 ]
Eiko Carol
0%
 0% [ 0 ]
Tarask Coral
18%
 18% [ 3 ]
Total des votes : 17
 

AuteurMessage
Dark
Shiva
Shiva
avatar

Masculin Nombre de messages : 397
Age : 28
Localisation : Spira
Humeur : Maîtriser Final Fantasy
Emploi/loisirs : Jouer à Final Fantasy
Date d'inscription : 17/05/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Ven 23 Juin 2006 - 1:27

FF9master/sora a écrit:
Malgrès tout, le sujet principal, qui est le meme que celui de FF7, c'est à dire "la Vie", est très bien développé.

C'est l'inverse. C'est la mort dans FF9. Même si les deux sujets sont liés comme les doigts de la main, ce sont pourtant très différent. Ils en parlent beaucoup de leur crainte de la mort, surtout vers la fin, quand

*spoiler*




Necron vient parler de la mort aux groupes et qu'il veut détruire le crystal, comme Kuja.

*fin de spoiler*

Enfin bref, c'est pas la vie ici, mais la mort le thème principal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schenngen
Yojimbo
Yojimbo
avatar

Masculin Nombre de messages : 1348
Age : 21
Localisation : jai oublié le nom de la rue -.-
Humeur : dormir
Emploi/loisirs : play,ordi
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Dim 8 Oct 2006 - 21:49

moi mon perso préféré c bibi frenchement il a de la classe tout comme les mages noirs jadore leurs abis Ok
et j aime pas steiner il est moche Nah
mais j aime bien jdidane il a aussi de la classe Ok
mais plus beau c Bibi Oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seifer
Cloud
Cloud
avatar

Nombre de messages : 2653
Age : 26
Humeur : gardien
Emploi/loisirs : jeux video ; manga ; sport
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Lun 9 Oct 2006 - 19:36

grave vivi c'est le mieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schenngen
Yojimbo
Yojimbo
avatar

Masculin Nombre de messages : 1348
Age : 21
Localisation : jai oublié le nom de la rue -.-
Humeur : dormir
Emploi/loisirs : play,ordi
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Mer 11 Oct 2006 - 19:23

oué mais je comprend pas pourkoi tous le le monde préfére djidane il a de la classe mais bibi aussi je conprend pas Fou
moi je trouve que c bibi le plus beau Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seifer
Cloud
Cloud
avatar

Nombre de messages : 2653
Age : 26
Humeur : gardien
Emploi/loisirs : jeux video ; manga ; sport
Date d'inscription : 20/02/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Mer 11 Oct 2006 - 19:59

mooi je trouve que djidane n'est pas aussi charismatique que sa !
Il n'arrive pas a la cheville de squall ou cloud , par contre Vivi a un style bien a lui le moindre de ces mouvement fait rire ou au contraire met la larme a l'oeil Petit sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Schenngen
Yojimbo
Yojimbo
avatar

Masculin Nombre de messages : 1348
Age : 21
Localisation : jai oublié le nom de la rue -.-
Humeur : dormir
Emploi/loisirs : play,ordi
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Mer 11 Oct 2006 - 22:56

oui Bibi est trop marrant chaque fois qu il éssait de courrir il se ramasse trop marrant il faudrait lui apprendre à courrir pas vrai ?

c bibi la star Cool Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FF9master
Yojimbo
Yojimbo
avatar

Nombre de messages : 1565
Localisation : ordi
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Dim 12 Nov 2006 - 20:16

DarK => le thème principale, dans FF9 tout comme dans FF7 est la mort si tu veux, ou la vie. car dans FF9 s'ils se posent tant de questions sur la mort, on en apprend en meme temps sur leur raison de vivre, le système de vie et de mort dans les 2 FF. si tu veux, ces deux sujets sont complémentaires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DarkFire
Barret
Barret
avatar

Masculin Nombre de messages : 3571
Age : 24
Localisation : Bordeaux
Humeur : Dangereuse
Emploi/loisirs : Graphiste/et le reste.
Date d'inscription : 20/02/2006

Stats du personnage
Prenom: Maik
Niveau:
11/100  (11/100)
Un mot pour définir ?: Sérieux.

MessageSujet: Re: les personnages   Dim 12 Nov 2006 - 21:06

FF9 Master LE RETOUR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sa fait plaisir de te revoir lol quesqui t'es arrivé tu t'es cassé les mains ?! Fou

_________________
Natsu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fanffvii.blog.jeuxvideo.com/
maxff9
Anima
Anima
avatar

Masculin Nombre de messages : 2485
Age : 25
Humeur : étudiant
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Sam 16 Déc 2006 - 17:37

J'ai voté steiner (je suis le seul Snif2 ) parce que je trouve qu'il est super fort (CHOC)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monkey D. Luffy
Yojimbo
Yojimbo
avatar

Masculin Nombre de messages : 1324
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur
Humeur : Lycéen glandeur
Emploi/loisirs : Jouée a Final Fantasy, lire des mangas, et allez sur l'ordinateur
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Sam 16 Déc 2006 - 22:30

Dark a écrit:
Leur histoire est pas aussi dévollopé que celui des autres FF (excepté Vivi). Mais ils sont néanmoins très important ;)

ok niveau histoire ils sont pas tres devellopés, mais ils ont tous une personnalité tres impressionante surtout kuja (d'ailleurs c'est mon perso preferé mais je peux pas voter pour lui :p) )
jvous copier coller du dossier de ffdream sur les persos du jeu, il est vachement bien fait et tres interressant, et vous comprendrez a quel point ce jeu fait parti des meilleurs ff (ne vous inquietez pas il ne depassera jamais le 7 ^^)

Final Fantasy IX inclut une importante dimension initiatique et philosophique dans son récit. Chaque personnages de l'aventure possède sa citation propre qui représente à la fois une question existentielle et le reflet de ce que tentera de vivre ou de découvrir le personnage pendant le jeu, d'où sa dimension initiatique. FFIX n'ayant pas de points obscurs dans son histoire (si ce n'est par rapport à la fin, mais nous y reviendrons plus tard), nous nous attarderons principalement sur les citations et la réflexion qui peut en découler.

La première citation qui va nous intéresser est celle du héros Djidane : "A-t-on besoin d'une raison pour aider quelqu'un ?". Une phrase complètement utopique qui voudrait élever l'humanité dans une entraide générale. Elle se marie en tout cas admirablement bien avec le côté joyeux luron et bon vivant de Djidane. Néanmoins, le véritable intérêt de cette phrase apparaît dans son contexte, c'est-à-dire au moment où elle est prononcée par le héros. Et en l'occurrence, c'est lorsqu'il sauve son "frère" mais néanmoins ennemi Kuja que Djidane prononce ces mots après l'incompréhension de son frangin : "Mais pourquoi m'as-tu sauvé ?". Kuja conclut d'ailleurs le dialogue par un très beau : "Je commence enfin à saisir le sens de la vie". Ca rejoint complètement l'aspect utopique transmis par la citation du héros, ce dernier n'ayant pas hésité, guidé par un simple souci d'éthique, à venir en aide à celui qui a voulu sa mort.


On en vient ensuite à la phrase de Grenat : "On m'appelle princesse, mais je veux rester moi-même". Au-delà des airs de déjà-vu qui nous envahissent à la lecture de tels propos, on peut déceler un véritable fond et de la nuance dans la citation. En effet, le fait que la phrase soit scindée en deux parties (séparée par une virgule) marque l'opposition nette entre le rôle que doit jouer le personnage "princesse" et son "moi" profond, la véritable facette de sa personnalité en somme. Ce qui me fait penser au texte "La Peau et la Chemise de Montaigne" dans lequel est clairement présenté le fait que l'on doit établir une différence entre le rôle qu'on joue dans la société et notre personnalité propre. C'est exactement à ce but qu'aspire Grenat, exaspérée d'être toujours considérée uniquement comme la princesse d'Alexandrie, d'où sa volonté d'être "kidnappée" par Djidane et sa bande. Elle a peur de ne pouvoir être estimée comme elle le souhaite. Devant tous les malheurs causés par son statut de fille de reine, Grenat ira jusqu'à renoncer à son "sang royal" et se détachera totalement de toute responsabilité en rapport avec ce rôle lors d'une scène symbolique où elle se coupe les cheveux. Qui plus est, cet acte (la fuite) lui permettra plus tard de découvrir qu'elle appartenait, en fait, à la même race qu'Eiko, celle des Invoqueurs, et que son vrai nom est Sarah. A partir de là, Grenat arrive à concilier son rôle (celui de vaincre Kuja et d'invoquer, tout simplement) et sa véritable personnalité (qui se traduit alors par les attachements qu'elle éprouve envers les personnages, en particulier Djidane). Au final, une fois sa tâche accomplie, elle exerce le rôle de reine d'Alexandrie (laissant ses cheveux pousser à nouveau), sans pour autant renier ce qu'elle a vécu (d'où l'émotion des retrouvailles).

Le chevalier Steiner possède lui aussi un développement plus qu'intéressant au niveau de sa psychologie et sa citation le démontre clairement : "Est-ce vivre que de consacrer sa vie à autrui ? Qui m’apportera la réponse ?". La première question pose le lourd problème existentiel des chevaliers (et concerne, en réalité, toutes les personnes qui ne vivent que pour autrui). Doit-on ou pas abandonner son ego au profit des autres ? Ne doit-on vivre que dans la servitude sans pour autant se demander si ce que l'on effectue est juste et bon ? Doit-on suivre aveuglement notre devoir ? Ce sont les questions qui peuvent venir en tète et qui découlent directement de la première partie de la citation de Steiner. Pendant une bonne partie du jeu, ce personnage ne fait que suivre les directives de la princesse et de la reine, sans pour autant se demander ce qu'il aurait de mieux à réaliser. Il ne vit que POUR, la princesse, sans se soucier de sa propre existence (tout du moins au début). Ainsi, le jeu symbolise aussi la longue quête de Steiner vers son identité propre, son affirmation, allant jusqu'à découvrir l'amour. Mais avant tout cela, il doit d'abord trouver la réponse à la seconde partie de sa citation "Qui m'apportera la réponse ?" Cette nouvelle question montre que Steiner est, une fois de plus, rattaché à autrui, son ego ayant complètement disparu au profit des autres. Ainsi, s'il est évident que c'est lui-même qui a sa propre réponse (ce qu'il comprendra plus tard), il pense tout d'abord se reposer à nouveau sur autrui pour être guidé. Steiner a peur de ne pouvoir comprendre le but et le pourquoi de son existence. Un personnage plus qu'intéressant et qui est loin d'être figé dans un stéréotype, au vu du changement radical de personnalité (ou plutôt la découverte de sa personnalité) qu'il subit durant l'aventure.

On en vient ensuite au personnage principal, le plus intéressant du jeu (outre Kuja) : Bibi. Malgré son statut d'enfant de 9 ans, il est celui qui se pose le plus de questions existentielles, tentant une approche réfléchie de tout ce qui l'entoure. Et devant l'absence de vie qui se dégage de ses confrères les mages noirs, il ira jusqu'à se demander si : "Vivre, c'est prouver qu'on vit ?". Une question pleine de sens qui prend racine dans l'expression de l'identité et du "moi". On en revient d'ailleurs au statut de Steiner : on ne peut prouver qu'on vit tant qu'on ne s'affirme pas, tant que l'on reste aliéné, manipulé comme des coquilles vides (à l'image des mages noirs contrôlés par Kuja). Les mages noirs sont issus de la Brume qui représente, en fait, les âmes de la planète. Et, tandis que ces sorciers ne sont, au final, qu’une sorte d’"écran de fumée" qui peut se mouvoir, Bibi sera le premier a présenter des symptômes "humains" et à transcender son statut de simple création en s'accaparant une personnalité propre. Il en arrivera a avoir peur de la mort (chose que les mages noirs ne peuvent comprendre) comme tout être réellement vivant. Mais, son heure venue (on le comprend lors du dialogue en blanc sur noir à la fin, juste avant les retrouvailles), il aura réussi à outrepasser cette peur (lors du combat contre Darkness) et l'accueillera avec aisance et sérénité (la sagesse à neuf ans ?), remerciant alors ceux qui l’ont aidé à prouver qu’il vit et donc à comprendre le sens réel de l'existence.

Autre personnage au destin tragique, la dragon Freyja dont les retrouvailles, avec son amour perdu et devenu amnésique, lui laissent plus qu'un arrière-goût amer, allant jusqu'à lui faire dire : "Rien n'est plus douloureux que l’oubli". Evidemment, c'est lorsqu'on est oublié par les gens qu'on aime que la douleur psychologique atteint sont paroxysme, On retrouve ainsi le côté à double tranchant : l'amour qui peut faire découvrir a la fois le bonheur mais aussi la souffrance pure. Freyja cultivera ainsi une peur de l'oubli allant jusqu'à préférer la mort. Mais sa victoire contre sa douleur (le combat final, une fois de plus) lui permettra d'atteindre le bonheur et l'épanouissement de son amour alors restitué.

Les trois personnages restants sont moins intéressants (et moins développés dans le jeu), mais présentent tout de même une once d’intérêt.


Ancien garde du corps, le chasseur de primes Tarask Coral est l’exemple même de l’arrogance et de l’orgeuil. Ne vivant que par ses aptitudes et sa force, il se croit au dessus de toutes les lois, en ne tenant compte que de son intérêt propre et de ce qu’il considère comme être son honneur. Sa citation est bien significative à cet égard : "Mon désir, mes capacités, veux-tu que je te les montre à l'instant ?". Néanmoins, au contact du groupe de héros et malgré ses appréhensions, il finira par découvrir l’amitié, ce qui lui fera comprendre que la vie a un autre intérêt que celui d’exposer sa force.



Autant Kweena est un personnage méprisable et sans intérêt (si ce n'est le côté comique qui se dégage de cette "cuisinière"), autant sa citation : "Je fais ce que je veux, ça te dérange ?" est une belle représentation du concept de liberté dont peuvent jouir les habitants de la nature. Loin des contraintes sociales et des soucis que peut connaître le monde, les personnages comme Kweena peuvent vivre de ce qu'ils veulent et de ce qu'ils souhaitent (on retrouve d'ailleurs un tel sentiment de liberté dans le personnage de Shadow de FFVI). Qui n'a jamais rêvé de retourner à l'état de nature pour pouvoir jouir de cette liberté totale et vivre au jour le jour loin des problèmes quotidiens ?

"J'ai un sourire triste ? Heu, oui… ", telle est la citation de la jeune Eiko Carol, dernière descendante du peuple des Invoqueurs. Bercée par la solitude, c'est la vie morne et loin de tout contact (hormis celui des moogles) qui forge le sourire triste du personnage. Qui plus est, elle est elle-même consciente de la solitude qui l'imprègne (d'où la seconde partie de sa citation) et sera on ne plus heureuse lorsqu’elle trouvera enfin quelqu'un avec qui converser et échanger des émotions. La séquence où elle fait la cuisine peut ainsi être vue à travers deux angles : le côté comique et le côté triste (on ressent de la compassion pour cette petite fille tout excitée de pouvoir faire à manger à d'autres personnes qu'à elle-même). Détail intéressant, car tout comme Bibi, la dernière personne avec qui elle a vécu avant de rencontrer le groupe de héros est son grand-père.

On en vient maintenant à Kuja, le personnage le plus intéressant du jeu. Kuja est un mégalomane doublé d'une cruauté et d'une soif de pouvoir démesurées, mais qui va se retrouver en grande position de faiblesse vers la fin du jeu. En effet, ayant découvert la transe et vaincu son créateur Garland, Kuja pense pouvoir assouvir son destin de gouverner les deux mondes (Hera et Terra). Sauf que Garland lui annonce qu'il est "limité" et que la vie devrait bientôt le quitter afin qu'il laisse place au seul être capable de gouverner le monde, Djidane, dont les pouvoirs ne sont pas encore réveillés. Kuja est alors totalement désemparé et son attitude peut se résumer par une phrase prononcée par Darkness avant le combat final : "Lorsque l’inéluctabilité de la mort prend le dessus, la peur de mourir se réveille et devient insupportable. On se met alors à haïr la vie et à jalouser les vivants".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punks-and-mangas.skyblog.com
Monkey D. Luffy
Yojimbo
Yojimbo
avatar

Masculin Nombre de messages : 1324
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur
Humeur : Lycéen glandeur
Emploi/loisirs : Jouée a Final Fantasy, lire des mangas, et allez sur l'ordinateur
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Sam 16 Déc 2006 - 22:31

Aveuglé par sa peur, Kuja détruira toutes les habitations de Terra, avant de réveiller la Brume et Memoria, pour retrouver le Cristal, source de toute vie et le détruire afin d'emmener avec lui dans la mort toutes les vies existantes : "Je ne mourrai pas seul vous partirez avec moi". Néanmoins, le plan de Kuja échouera à cause des héros et de la venue inattendue de Darkness. Et voyant son frère Djidane venir à sa rescousse dans l’Ifa enragé, sans raison particulière (on en revient à la citation du héros), Kuja comprendra alors le véritable sens de l'existence, avant de succomber de ses blessures. La peur de la mort l'aura ainsi quitté juste avant le moment fatidique, lui permettant ainsi d'abandonner son destin avec aisance et rédemption. On en arrive ensuite à un point relativement obscur du scénario : Kuja meurt mais l'Ifa continue son ascension et de nombreuses racines s'écrasent sur Djidane tentant de protéger le corps inanimé de son frère. Puis une explosion retentit libérant Djidane des entrailles de l’Ifa. Je me plais à croire qu’il s’agit du dernier acte de Kuja qui sauve à son tour son frère, dans le but de se faire définitivement pardonner. Il se peut tout aussi bien que les vrais pouvoirs de Djidane se soient réveillés et qu’il s’en soit sorti tout seul. Mais la première version interpelle plus et renforce notre impression sur le magnifique personnage de Kuja.

Bien, maintenant, on peut faire un détour par la présence de Darkness en tant que dernier boss, chose qui n'a pas été acceptée et comprise par tout le monde. Il est évident que le thème principal du jeu est la mort. On le retrouve principalement à travers les spéculations et les réflexions du petit Bibi qui, à de nombreuses reprises, verra ses congénères mourir (on retiendra en particulier la scène où le troisième valseur fait un carnage sur l'airship). Il ne cesse de se demander ce qu'est la mort, ce qu'elle produit, ce qu'elle fait ressentir. On en arrive alors à l'inéluctabilité de ce que la mort implique : la peur. Kuja la ressentira durant toute la fin du jeu et c'est lui qui, en quelque sorte, réveillera Darkness. Après avoir balancé Ultima sur toute l'équipe de héros et dans l'unique but de les faire mourir avec lui, Kuja tombera dans les racines de l'Ifa, laissant les héros au bord de la mort. Ces derniers se confrontent alors à leur propre peur, et ainsi apparaît Darkness, stimulé aussi par la défaite de Kuja face à son propre ego.

Le dernier boss déballe alors un discours d’un tact et d’une finesse exemplaire. Mais Djidane et sa bande ne peuvent perdre maintenant, pas après tout ce qu'ils ont vécu. L'Ultima de Kuja ne les a pas achevés, ils doivent maintenant vaincre leur pire ennemi, la mort elle-même. Le combat qui s'ensuit se détermine nettement plus par le symbolisme qu'il impose que par le fait d'affronter un adversaire "réel". Les héros n'ont plus rien a perdre et se doivent de vaincre leur peur la plus primaire : celle de la mort. Une symbolisation évidente du combat éternel et quotidien contre la peur de la mort qui nous envahit tous. Contrairement à ce que certains ont cru bon d’affirmer, la présence de Darkness en tant que dernier boss est INDISPENSABLE à l'enjeu de la narration qui, après avoir abordé de nombreux thèmes philosophiques, se devait de s'achever par une victoire symbolique sur la peur de la mort. Darkness conclut sa défaite avec ambiguïté, en précisant clairement qu'il sera toujours présent tant que la vie existera dans le monde. Mais cela n'empêche guère le triomphe des héros face à la mort elle-même. Maintenant, ils n'ont plus peur, ils abordent la vie avec aisance et bonheur, et le trépas ne constitue plus une fatalité (comme Kuja semblait le croire) mais une continuité. On retrouve ainsi un Bibi heureux d'avoir vécu tant d'aventures avec ses amis, d'avoir découvert le sens de la vie et de l'amitié (en résulte le très beau discours final juste avant la dernière pièce de théâtre). II meurt heureux, sans souci vis-à-vis de la mort. Il en est de même pour Kuja (voir paragraphe plus haut) et tous les autres héros. En effet, Garland avait bien précisé que la fusion entre Hera et Terra était inévitable et elle se produit réellement à la fin du jeu (on voit les deux planètes fusionner puis exploser avant l'apparition du logo), entraînant ainsi la destruction de toutes les espèces vivantes des deux monde, mais provoquant aussi l'arrivée d'une nouvelle forme de vie (symbolisée par le Crystal juste après la fusion). Mais comme nous l'avons dit plus haut, la mort n'est plus une fatalité pour les héros, ils ont compris le vrai but de leur existence, la vie est une continuité de bons et de mauvais moments.

La vie est une mélodie, une succession de souvenirs et d'instants qui forgent ce que l'on est et ce que l'on sera. Ainsi, ce n'est pas pour rien que le générique final est accompagné de Melodies of Life, avec à l'image, une succession de différentes cinématiques qui ponctuent le jeu. Ce n’est pas non plus par hasard que la dernière image que l’on peut apercevoir du jeu avant la fusion des deux planètes est la scène des retrouvailles. On peut d'ailleurs se référer à la traduction française des paroles de la chanson : " Même si chaque destin est éphémère aussi longtemps que tu vis, la vie continue éternellement tant que tu en as la force". Final Fantasy IX est une ode à la vie, au combat quotidien contre la peur et la mort, un éloge de la volonté d'exister et du sens réel de l'existence. Une réflexion mature (ce que certains ne semblent pas vouloir accepter à cause du côté féerique qui se dégage de l'aventure) sur des sujets qui nous touchent tous, un jeu à la portée, au-delà du temps et de l'espace.

ps: double post parce que je ne pouvais pas mettre tous le texte dans un seul post :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punks-and-mangas.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les personnages   Sam 16 Déc 2006 - 22:38

C'est du copier coller ca, je l'ai déjà entendu beaucoup de fois. Mais le seul défaut de ce FF, c'est justement d'aller jusqu'au symbole même de la mort. Dans FF7, on ne combat pas vraiment Sephiroth ( que je considère comme une entité, et non comme un être vivant, comme Darkness) mais son ombre, et la partie de Sephiroth qu'il y avait en Cloud. Dans FF8, on ne combat pas les souvenirs, ou le passé, véritable thème de l'histoire, dans FFX, on ne combat pas le pêcher, mais sa punition : Sin( qui est rabaisser jusqu'a devenir l'ambition d'un homme, Yu Yevon, et encore plus dans X-2, où nos héros sont vraiment des bouse et on se demande comment ils ont fait pour tuer la grosse bébete).
Revenir en haut Aller en bas
Monkey D. Luffy
Yojimbo
Yojimbo
avatar

Masculin Nombre de messages : 1324
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur
Humeur : Lycéen glandeur
Emploi/loisirs : Jouée a Final Fantasy, lire des mangas, et allez sur l'ordinateur
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Sam 16 Déc 2006 - 22:52

oui mais la morale est quand même tres forte dans ffIX (ce texte est un copier coller de ffdream)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punks-and-mangas.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les personnages   Sam 16 Déc 2006 - 23:02

Dans FF7 c'est plus la folie que la morale en effet, dans FF_ le passé, aussi, donc tu as a peu près raison, sauf que comprendre cela était superflus, comme si après avoir combattu Sepphiroth dans FF7 ( qu'on affronte tout de même trois fois) on avait l'incarnation de la folie a affronté.
Revenir en haut Aller en bas
Monkey D. Luffy
Yojimbo
Yojimbo
avatar

Masculin Nombre de messages : 1324
Age : 26
Localisation : Devant mon ordinateur
Humeur : Lycéen glandeur
Emploi/loisirs : Jouée a Final Fantasy, lire des mangas, et allez sur l'ordinateur
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Dim 17 Déc 2006 - 1:06

C'est vrai que si on regarde de plus pres on se rends compte que :

[SPOILER]



- Dans Final Fantasy VII on voit sephiroth seulement deux fois, dans le passé de cloud et à la fin du jeu quand on le combat, on combat la folie comme tu le dis

- Dans Final Fantasy VIII on combat son passé et Linoa, tous se jou sur les souvenirs, la compressions temporelle, la passé de Laguna, les G-Forces qui effacent la memoire, j'ai pas tres bien compris la morale final de ce ff

- Dans Final Fantasy IX on combat la peur de mourir de ne pas connaitre l'inconnu, si on lit le manuel on se rends compte que tout les persos ont une question, un probleme existensielle qui leur est inconnu ect.. Avec Darkness qui nous fait une fin de jeu brillante :')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punks-and-mangas.skyblog.com
maxff9
Anima
Anima
avatar

Masculin Nombre de messages : 2485
Age : 25
Humeur : étudiant
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Ven 19 Jan 2007 - 23:51

Vous pensez quoi de Branet?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaaaaaaaaack
Tidus
Tidus
avatar

Masculin Nombre de messages : 7081
Age : 26
Localisation : En bas à gauche sur la carte
Humeur : Etudiant
Emploi/loisirs : Foot , Jeux vidéos , Potos , Manga
Date d'inscription : 22/02/2006

Stats du personnage
Prenom: Nero
Niveau:
10/100  (10/100)
Un mot pour définir ?: Bourrin

MessageSujet: Re: les personnages   Sam 20 Jan 2007 - 0:23

La grosse ? je la deteste enfin j'en suis qu'au debut ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxff9
Anima
Anima
avatar

Masculin Nombre de messages : 2485
Age : 25
Humeur : étudiant
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Sam 20 Jan 2007 - 15:07

ouais la groose laide Rire
après on l'aime encore moins (ptit spoiler)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaaaaaaaaack
Tidus
Tidus
avatar

Masculin Nombre de messages : 7081
Age : 26
Localisation : En bas à gauche sur la carte
Humeur : Etudiant
Emploi/loisirs : Foot , Jeux vidéos , Potos , Manga
Date d'inscription : 22/02/2006

Stats du personnage
Prenom: Nero
Niveau:
10/100  (10/100)
Un mot pour définir ?: Bourrin

MessageSujet: Re: les personnages   Sam 20 Jan 2007 - 15:19

Evite Stp les spoil Ok même les plus petit

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxff9
Anima
Anima
avatar

Masculin Nombre de messages : 2485
Age : 25
Humeur : étudiant
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Sam 20 Jan 2007 - 15:36

ok pas de problèmes mais vu que dès qu'on la voit la première fois on l'aime pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les personnages   Sam 20 Jan 2007 - 20:25

Branet? Bof... Spoilers Elle me fait plus pitié qu'autre chose...


Dernière édition par le Sam 20 Jan 2007 - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
maxff9
Anima
Anima
avatar

Masculin Nombre de messages : 2485
Age : 25
Humeur : étudiant
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Sam 20 Jan 2007 - 20:27

tu veux dire avant de rentrer a alexandrie ou bien tout le temps?

désolé mais dire qu'on va revenir a alexandrie c'est psa un spoil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les personnages   Sam 20 Jan 2007 - 20:32

Spoilers En tout cas, a la fin, elle me fait pitié, je me souviens plus de tout, mais de ca oui.


Dernière édition par le Sam 20 Jan 2007 - 21:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zaaaaaaaaack
Tidus
Tidus
avatar

Masculin Nombre de messages : 7081
Age : 26
Localisation : En bas à gauche sur la carte
Humeur : Etudiant
Emploi/loisirs : Foot , Jeux vidéos , Potos , Manga
Date d'inscription : 22/02/2006

Stats du personnage
Prenom: Nero
Niveau:
10/100  (10/100)
Un mot pour définir ?: Bourrin

MessageSujet: Re: les personnages   Sam 20 Jan 2007 - 21:02

Putain de merde arréter les Spoil la !!! Faite le ailleur sa saoul a force !! je peu même plus regarder les post

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxff9
Anima
Anima
avatar

Masculin Nombre de messages : 2485
Age : 25
Humeur : étudiant
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: les personnages   Sam 20 Jan 2007 - 21:15

mais si on peut mème plus causé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les personnages   

Revenir en haut Aller en bas
 
les personnages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qui a des noms pour ses personnages ?
» petite question : comment créer ses propres personnages?? [résolu]
» Personnages spéciaux
» Thèmes des personnages
» Nom occidental des personnages de Touhou?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FINAL FANTASY GENERATION :: Final Fantasy :: FINAL FANTASY IX-
Sauter vers: