FINAL FANTASY GENERATION


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Fahrenheit

Aller en bas 
AuteurMessage
Shiva
Valefore
Valefore
Shiva

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 29
Date d'inscription : 03/02/2007

Fahrenheit Empty
MessageSujet: Fahrenheit   Fahrenheit Icon_minitimeDim 4 Fév 2007 - 18:05

Je voudrais savoir si quelqu'un a jouer a ce jeux franchement je le conseille a tout le monde. Si quelqu'un a jouer avec qui le dit. Sinon il est aussi sortie sur PS2 c'est cette version que j'ai.

Fahrenheit 250px-Fahrenheit_pc_boxart


Synopsis

Le jeu prend place en 2009 à New York, sous une interminable tempête de neige. Lucas Kane, un banal employé de banque, entre soudainement dans un état de transe et poignarde un homme dans les toilettes d'un restaurant. Revenu à lui, il panique et s'enfuit. Valenti Carla l'officier de police chargé de résoudre le meurtre part à sa recherche, aidé de son adjoint, Tyler Miles.

Mais pour ces trois protagonistes, les évenements vont bientôt avoir des conséquences qu'aucun ne soupçonnait. Rapidement, le paranormal s'en mêle et l'affaire prend une envergure mondiale. Sur fond de prophétie millénaire (d'où le Indigo Prophecy du titre américain), le jeu propose de partager la vie des trois personnages pour comprendre ce qu'il se trame.

Gameplay

jeu semble vouloir apporter un vent de fraîcheur au milieu des jeux d'aventure. Tout d'abord, que ce soit dans la mise en scène, les cadrages, les scènes d'actions, tout semble montrer à quel point les développeurs ont voulu faire dans le plus cinématographique possible. Un exemple frappant réside dans l'utilisation fréquente d'un écran splitté, à la manière de la série des 24 heures chrono, pour montrer les agissements de plusieurs personnages à la fois.

Une autre innovation tient dans le fait de faire évoluer l'histoire sous trois points de vue différents : celui de l'assassin et des enquêteurs. Le joueur incarne donc tour à tour ces trois personnages pour permettre de comprendre le pourquoi du meurtre. Deux aventures évoluent ainsi en parallèles pour se rencontrer inévitablement vers la fin. Le jeu utilise de plus un système de bending stories, c'est-à-dire que l'aventure peut se jouer d'une multitude de manière différente, changeant plus ou moins certains évenements de l'histoire. Le joueur est ainsi libre de cacher l'arme du crime avec Lucas, de réussir le portrait robot de l'assassin avec Tyler, etc.

Egalement, pour rendre plus humains les personnages, le jeu a intégré un petit coté Sims. Chaque personnage possèdent un état de santé mentale, symbolisé par une échelle de 100 points. Chacune de leurs actions ont une influence plus ou moins prononcé sur celui-ci. La fatigue ou la peur réduit le moral de 20 points, tandis que prendre un café ou faire un brin de toilette l'augmente de 5. Pour tenir le coup face à cette affaire, les protagonistes doivent se changer les idées de temps en temps au risque de finir dépressif, fou, ou suicidaire. Il y a donc une confrontation permanente entre les moments du quotidien et les scènes horrifiques.

De temps à autres, le jeu passe en mode action. Plusieurs mini-jeux peuvent alors être proposé, plus ou moins difficiles selon le mode de difficulté choisi :

Le Track & Field qui consiste à appuyer alternativement sur deux touches du clavier le plus vite possible. Il matérialise
l’effort musculaire que le héros doit accomplir durant cet instant.

Le Motion Physical Action Reaction (ou MPAR) où le joueur doit appuyer sur la bonne touche lorsqu'une certaine couleur s'allume (un peu à la manière du jeu de société Simon). Il y a une certaine cohérence entre le moment où les couleurs s'allument et ce qui se passe à l'écran.
Il existe également quelques variantes à ces deux modes. Néanmoins, les puristes des jeux d'aventures reprochent à ces scènes d'être trop présentes et d'empiéter du coup sur la partie aventure.

D'autres entorses sont faites aux autres règles imputables à ce genre. Ainsi, l'ancestrale méthode du Point & Click, utilisé pour interagir avec l'environnement, a disparu au profit d'une utilisation de la souris censé reproduire simplistement les gestes du bras. Le système d'inventaire a également été supprimé, et donc les énigmes pas toujours logiques qui s'en suivaient. De même, lors des phases de discussions, le joueur doit souvent choisir lui-même, en un temps limité, la réponse que son personnage fournira, rejoignant le concept de bending stories cité ci-dessus.

Les personnages

Lucas Kane : Administrateur du réseau informatique d'une grande banque new-yorkaise, amateur de Shakespeare et mélancolique à cause de la fin de son histoire avec sa petite amie, Lucas est l'archétype de l'homme ordinaire jusqu'a ce qu'une force qu'il ne s'explique pas le pousse à massacrer un homme dans les toilettes d'un petit restaurant. Paniqué, il s'enfuit peu avant que son crime ne soit découvert. Une fois à tête plus ou moins reposée, il décide d'essayer de ne pas éveiller les soupçons sur lui en se maintenant une façade de vie normale, tout en recherchant activement les explications de son geste.

Carla Valenti : Jeune inspectrice très zélé, célibataire, elle est chargé d'une enquête sur un meurtre commis dans un restaurant. Bien que tout laisse supposer aux agissements d'un fou, elle sent très vite qu'il se trame quelque chose de bien plus fort là-dessous.

Tyler Miles : Partenaire de Carla, partagé entre son envie de faire régner la justice et sa fiancée qui lui implore de trouver un travail moins dangereux. Il a grandit dans le Bronx avant de trouver sa voie dans la police. Assez insouciant, il apparait surtout pour apporter une touche d'humour à l'univers de jeu. Dans l'affaire du restaurant, il est persuadé que tout cela n'est que l'œuvre d'un psychopathe.

Markus Kane : Frère aîné du meurtrier, lui et Lucas ne se parle plus depuis longtemps. Chacun ayant des valeurs complètement opposées : tandis que Markus s'est tourné vers la religion en devenant curé, Lucas a décidé de ne pas croire en ces choses-là. La mésaventure dans le restaurant peut être l'occasion pour eux de se retrouver. A noter que le joueur est parfois amené à le contrôler.

Tiffany : Ex-petite amie de Lucas depuis peu, quelques unes de ses affaires traînent encore dans l'appartement de celui-ci. Terrifié par ce qu'il a fait, Lucas a besoin de réconfort et les gens vers qui se tourner sont rares. Encore lui reste t-il a oser se confier. Le joueur ne la contrôle pas.

De par les quatre points de vue différents, le joueur ne s'identifie pas exactement aux personnages, l'effet recherché est plutôt de ressentir de l'attachement, de la sympathie pour eux. Un effet présent également au cinéma.


La note pour ce jeux dans divers magazines. Et d'autre site

PC Jeux - 90%
Joystick - 9/10
Joypad - 16/20
Gameplay RPG - 10/10
PSM2 - 13/20
Consoles News - 18/20
Games TM - 8/10
Gamekult.com - 7/10
JeuxActu.com - 16/20
JeuxFrance.com - 17/20
JeuxVideo.com - 15/20

Moi je le trouve génial ce jeux même si il est cour c'est nous qui décidons l'histoire. Et je trouve ça superl en plus que on ce trouve dans la peau d'un criminel.
Revenir en haut Aller en bas
http://ffdestiny.highforum.net/
Monkey D. Luffy
Yojimbo
Yojimbo
Monkey D. Luffy

Masculin Nombre de messages : 1324
Age : 28
Localisation : Devant mon ordinateur
Humeur : Lycéen glandeur
Emploi/loisirs : Jouée a Final Fantasy, lire des mangas, et allez sur l'ordinateur
Date d'inscription : 03/12/2006

Fahrenheit Empty
MessageSujet: Re: Fahrenheit   Fahrenheit Icon_minitimeDim 4 Fév 2007 - 18:33

J'en ai beaucoup entendu parler mais etant donné que j'ai pas la ps2 j'ai pas pu y jouer Non2
Revenir en haut Aller en bas
http://punks-and-mangas.skyblog.com
 
Fahrenheit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fahrenheit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FINAL FANTASY GENERATION :: Autre :: Jeux vidéo-
Sauter vers: